L’anahata

Janvier > Décembre 2018

L’anahata

La projet 2018 s’inscrit dans la continuité des créations réalisées en partenariat avec le Foyer Notre-Dame depuis 2016. Le triptyque se complète : jusque-là les créations racontaient principalement le groupe et la cité en essayant de mettre en avant ce qu’il y avait de commun dans les histoires individuelles. Nous avons voulu dans ce nouveau spectacle parler de chaque corps, chaque visage, chaque histoire rencontrés. Des personnes aux histoires singulières, des visages qui se sont révélés dans cette nouvelle création : « L’Anāhata », un spectacle de rue.
Nous avons choisi L’anahata : chakra du coeur – pour explorer la rencontre avec soi et avec l’autre sur un nouveau territoire, avec une nouvelle histoire.

Les participants

– Le Foyer Notre-Dame (quartier Hautepierre) : 2 groupes, le CIR (centre d’insertion pour réfugiés) et le CADA (centre d’accueil pour réfugiés et demandeurs d’asile).

 

Les ateliers d’éveils culturels

Ateliers de pratique d’1h30 qui se sont déroulés de manière hebdomadaire de janvier à décembre 2018.

 

Atelier conte et théâtre
Transmission des notions de base du théâtre (représentation de l’espace, corps dans l’espace, soutenir sa voix, lien au partenaire et aux spectateurs…). Partage et découverte de contes, écriture .
La mise en jeu .

 

Atelier céramique – Création des marionnettes
Accompagnement des participants dans la création de marionnettes à leur image, d’après des autoportraits de chacun. Transmission des techniques de modelage et de sculpture dans la glaise. Redécouverte et réappropriation de soi-même, de son visage et de ses traits. Technique de manipulation des marionnettes pour les représentations.

 

Atelier sonore et enregistrements
Lorsque la langue est peu ou mal maîtrisée, comment le son et la musique peuvent-ils donner du bagou, de l’aisance à l’expression ? Les participants ont été invités à ramener chacun deux objets : un qui le représente dans son pays d’origine et un ici. Il s’agissait alors de faire sonner ces objets et d’en faire une musique d’accompagnement pour chacune des marionnettes. La voix des participants a également été enregistré. Une bande sonore a été créée pour le spectacle à partir des résultats de cet atelier.

 

Atelier danse
C’est par le corps que l’histoire a été racontée par les participants lors de la représentation (traversée à travers un tissu, manipulation des masques,…). Cet atelier à permis de travailler la mise en scène corporelle des personnes dans la création.

Le parcours culturel

Le projet porté par la compagnie favorise l’accès aux équipements culturels des quartiers et de la métropole. Une sélection de spectacles a été faite par la compagnie, et les participants ont pu découvrir les institutions suivantes : Maillon, TAPS Scala, TJP et Le Brassin.

 

La création d’un spectacle de rue

« L’Anāhata » est une performance pour amateurs et professionnels, avec masques, vêtement collectif, danse, musique et textes. « L’Anāhata » raconte l’histoire de ces réfugiés, de la traversée de la mer, de l’océan à l’installation dans son nouvel ici, du passage de la frontière à la découverte des gens de là. Une exploration des limites de la rencontre… Quel regard porte-t-on sur soi, sur l’Autre, et comment est-on regardé ?

Le spectacle est joué par les artistes professionnels de la compagnie et par huit personnes du CIR et du CADA participants aux ateliers d’éveil culturel de la Cie 12:21.

Les étapes du projet artisitique

Nous sommes au XXIème siècle, plusieurs événements ont bouleversé notre planète. Des hommes et des femmes ont été contraints à se déplacer, à la recherche d’une vie meilleure. Ils sont arrivés ici. Maintenant il faut reconstruire, se reconstruire. Que reste t-il de leur identité ? En quoi en est-elle transformée ? Qu‘est ce qui peut se raconter de ces rencontres sur ce nouveau territoire où ils espèrent quitter le statut d’hébergé pour celui d’habitants. S’installer, dans un nouveau pays, lorsqu’on l’a choisi comme lorsqu’on y a été contraint c’est adopté un nouveau mode de vie parfois, d’autres mœurs, mais aussi et surtout parler la langue de cet endroit.
C’est tout au long d’un processus de création déjà expérimenté que le spectacle s’est écrit. Les participants aux ateliers sont des collaborateurs artistiques associés au processus de création.

Atelier sonore

Atelier céramique

Représentations du spectacle « L’anahata »

20 juin 2018 : représentation devant la Cathédrale de Strasbourg lors de la journée internationale des réfugiés. Avec 5 personnes du CIR et CADA + 5 artistes professionnels (musicien, chorégraphe, metteure en scène et comédiennes)

13 octobre 2018 : représentation lors du festival « Mon quartier réenchanté » place Erasme à Hautepierre. Avec 12 personnes du CIR et CADA + 4 artistes professionnels (musicien, chorégraphe, metteure en scène et comédienne)