GRRRR

Mars > Avril 2019

GRRRR

Le Spectacle

Note d’intention

C’est en assistant à la colère d’une petite fille dans la rue qu’est née cette idée de création. Je regardais en spectatrice cette enfant en colère et sa maman qui essayait différentes attitudes pour la calmer. Situation fréquente qui a fait remonter en moi des souvenirs enfouis.
Mes colères qui (d’après mes souvenirs) ne s’exprimaient pas aussi franchement et cette colère qui est là enfoui dans mon corps d’adulte et qui ressurgit lorsque les choses m’échappent, lorsque le temps se couvre …
« La colère comme toute les émotions nous parle de nous et uniquement de nous. Elle nous signale nos besoins insuffisamment comblés, elle nous indique qu’une limite a été franchie que nous nous sentons agressé, abusé- que quelqu’un empiète sur nos plates bandes. »
Le processus est lancé.
Pistes de réflexions : de l’agacement à la fureur, la colère nous fait passer par toutes les couleurs de l’arc en ciel, consomme beaucoup d’énergie et n’aide pas toujours à régler nos problèmes. Pourtant comme toutes les émotions la colère vise un bénéfice et nous transmet des messages essentiels pour notre bien-être et notre équilibre.
Léa Fournier et moi-même nous mettons en œuvre autour d’un texte qui semble être le point de départ de notre projet : Max et les Maximonstres, de Maurice Sendak.

Fatou Ba

Nous souhaiterions écrire un conte où un jeune voyageur effectue un voyage au fil de ses sentiments, traverserait différents paysages émotionnels (la colère, la peur, la joie) exprimés aussi bien par la scénographie que par le texte. L’ensemble de la matière collectée viendra nourrir l’écriture du spectacle qui aura été amorcée tout au long des ateliers. Le spectacle évoluera en fonction de ce que nous traverserons avec les enfants. Leurs réfléxions, images et récits teinteront l’écriture du conte.

Partenaires

Crèche des Lutins du quartier Marais et l’école maternelle Rosa Park à Schiltigheim